top of page

L'aide aux défunts et le passage d'âmes.

Je suis chamane, j'oeuvre pour l'harmonie dans les mondes visibles et invisibles, dans la vie comme dans la mort. Une de mes missions est de venir en aide aux défunts, je suis ce que l'on appelle un passeur d'âmes. Chaque jour, j'accompagne ceux qui n'ont pu trouver la voie vers la lumière et la paix.


Nos lieux de vie portent la mémoire d'autres temps et sont encore parfois habités par d'autres êtres y ayant vécu, ou qui y sont morts. Aussi, lorsque l'on perd un proche, cette personne ne passe pas toujours dans un monde de lumière.


Ces âmes perdues qui n'ont pu passer dans l'autre monde, errent alors dans un espace de très basse frequence, entrainant des désordres majeurs dans notre champ vibratoire et peuvent alterer profondement notre energie vitale et notre bien-être.


Aider les défunts à retrouver un plus juste chemin, à sortir du chaos du bas astral, est je l'avoue une grande joie pour moi.

En les guidant, j'allège leurs fardeaux, ceux de leurs proches encore vivants, mais aussi la fréquence de notre monde.


Accepter sa mission de passeur d'âme est un engagement personnel fort, un sacerdoce, même ! On ne choisit pas de faire ce travail de passeur, c'est une aptitude personnelle de notre conscience supérieure. Un choix de notre propre âme.

Mais, que l'on soit passeur ou pas, chacun peut aider et guider les défunts.


Accompagner les âmes perdues demande d'être attentif à son propre corps, aux fréquences et aux présences des modes subtils, que l'on soit en séance de soin, bien sur, chez des amis ou dans un lieu public. Il est important de s'entrainer au discernement.


La présence de défunts autour de nous peut avoir une influence abominable sur nos corps et notre santé.

En effet, leur vibration très basse et leurs émotions tourmentées impactent grandement notre bien être.


Il n'est pas necessaire d'etre passeur pour les ressentir : chaque personne éveillée et/ou sensible peut se sentir mal ou oppressée en leur présence.


Longtemps j'ai souffert de malaises, de migraines, de sensations d'étouffement, de sentiments de colère ou de tristesse inexplicables dans certains lieux. Jusqu'au jour où j'ai appris à reconnaître leur énergie et les aider.


Dans ces temps de grands bouleversements notre monde a besoin de plus de conscience pour se décharger de tout ce chaos, nos défunts ont besoin de soutien.

Les defunts ne nous veulent pas de mal, ils sont simplement perdus, desorientés, tristes, furieux, et tournent en rond, paniqués, dans un espace digne de l'enfer de Dante. Votre délicieuse mamie, votre meilleur ami ou un illustre inconnu peut s'y retrouver coincé.


Je vous propose de me retrouver dimanche prochain, en direct sur zoom, pour mieux comprendre ce phénomène, les lois universelles, et pour vous initier à l'accompagnement des âmes perdues.

Pendant ce partage de pratiques, vous apprendrez à identifer clairement leur présence éventuelle, à vous en préserver, à leur venir en aide, puis si c'est en accord avec votre mission, à les accompagner dans la paix retrouvée, vers la lumière.

Vous restaurerez l'harmonie dans vos corps et du lieu dans lequel vous œuvrez.



Rendez vous dimanche 24 mars à 09h09, sur zoom.

Pour vous inscrire au live, cliquez ici.




Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page